… MERCI !!!

 

.

 
.
 Au Bout De Mes Rêves
 
 
 Et même si le temps presse
Même s’il est un peu court
Si les années qu’on me laisse
Ne sont que minutes et jours
Et même si l’on m’arrête
Ou s’il faut briser des murs
En soufflant dans les trompettes
Ou à force de murmures
J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves
Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves

Et même s’il faut partir
Changer de terre et de trace
S’il faut chercher dans l’exil
L’empreinte de mon espace
Et même si les tempêtes
Les dieux mauvais les courants
Nous feront courber la tête
Plier les genoux sous le vent
J’irai au bout de mes rêves
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves

Où la raison s’achève
Tout au bout de mes rêves
J’irai au bout de mes rêves

Et même si tu me laisses
Au creux d’un mauvais détour
En ces moments ou l’on teste
La force de nos amours
Je garderai la blessure
Au fond de moi tout au fond
Mais au-dessus je te jure
Que j’effacerai ton nom.
Refrain
.
.
C’est sur la pointe de pieds, que je viens ce soir pour toi, toi, toi … oui, toi aussi … je viens  te dire MERCI
MERCI de m’avoir soutenue, de m’avoir apporté du réconfort pendant ces moments difficiles …
Comme elle me l’a appris, comme elle aurait voulu que je le fasse, je vais regarder droit devant moi … sans me retourner
… j’ai nos souvenirs bien ancrés … rien que de bons souvenirs … ils seront là tout au long de mon chemin … et …
 
 
  “j’irai au bout de mes rêves” …
parce que des rêves j’en ai …
 
… et je compte bien qu’ils ne restent pas que des rêves … !
 
 
 
 
viviane signature blog2jano' turquoise[1]

… elle a fermé les yeux …

 
Adhésifs décoratifs, Stickers Stickers Arabesques baroques Aya(H74cm X L222cm)
Une mère,
Ça travaille à temps plein, ça dort un œil ouvert
C’est d’garde comme un chien
Ça court au moindre petit bruit, ça s’lève au petit jour
Ça fait des petites nuits.
C’est vrai, ça crève de fatigue
Ça danse à tout jamais une éternelle gigue
Ça reste auprès de sa couvée
Au prix de sa jeunesse, au prix de sa beauté.

Une mère,
Ça fait ce que ça peut, ça ne peut pas tout faire,
Mais ça fait de son mieux.
Une mère,
Ça calme des chamailles
Ça peigne d’autres cheveux que sa propre broussaille

Une mère,
C’est plus comme les autres filles
Ça oublie d’être fière
Ça vit pour sa famille
Une mère,
Ça se confine au bercail
C’est pris comme un noyau
dans le fruit de ses entrailles

Une mère,
C’est là qu’ça nous protège
Avec les yeux pleins d’eau, les cheveux pleins de neige
Une mère,
A un moment, ça s’courbe, ça grince quand ça s’penche
Ça n’en peut plus d’être lourde
Ça tombe, ça se brise une hanche
Puis rapidement, ça sombre
C’est son dernier dimanche
Ça pleure et ça fond à vue d’oeil
Ça atteint la maigreur des plus petits cercueils
O bien sûr, ça veut revoir ensemble
toute sa progéniture entassée dans sa chambre
Et ça fait semblant d’être encore forte
Jusqu’à c’que son cadet ait bien fermé la porte

Et lorsque, toute seule ça se retrouve
Ça attend dignement que le firmament s’entr’ouvre
Et puis là, ça se donne le droit
De fermer pour une fois les deux yeux à la fois

Une mère,
Ça n’devrait pas partir
Mais on n’y peut rien faire mais on n’y peut rien dire.

 

 

Adhésifs décoratifs, Stickers Stickers Arabesques baroques Aya(H74cm X L222cm)
DSC01988.JPG

 

 

 

Une rose de son jardin … une rose comme elle les aimait … simple, douce, parfumée …

… jolie … tout simplement …

 

 

Cette jolie rose au parfum si délicat,  cette rose si douce … plus jamais elle ne la verra …

 

 

… elle a fermé les yeux …

 

… les deux yeux à la fois …

 

… pour la dernière fois …

 

… ma maman.

 

 

Adhésifs décoratifs, Stickers Stickers Arabesques baroques Aya(H74cm X L222cm)

 

 

 

 

viviane signature blog2jano' turquoise[1]

… un dimanche matin …

 

… ce matin … un dimanche …
 
je me suis réveillée il faisait un temps clair … pas franchement ensoleillé, pas gris non plus … et un peu de vent
  
  
… je me suis levée (non non, personne pour me bousculer !!! lol) … je me suis préparé un thé … un thé à la bergamote
(j’aime beaucoup ce goût !) … avec une cuillèrée de miel … hmmm … un délice …
  
Je  suis sortie, mon bol à la main … ai pris une chaise de jardin et me suis installée sur la terrasse … il y
faisait une fraîcheur d’après l’orage …  pas désagréable  … mes yeux se sont promenés dans le petit jardin de mes parents … un tout petit jardin, mais un petit bijou bordé de
roses … roses (mes préférées !) … une clématite s’est emmêlée dans un rosier grimpant sur l’arceau sous lequel attend un banc de fer forgé … un banc sur lequel je vois encore ma maman
se reposer, admirant ses roses …
  
La lavande commence à s’ouvrir, le thym me gratifie de ses petites fleurs violettes (ou mauves … je n’ai jamais
su la différence entre ces deux couleurs !)  … les groseilles et les caseilles sont là …  vertes encore … les oiseaux nous en laisseront-ils cette année ??? … pas sûr
vu la canicule qu’on nous promet !!!
 
Des myosotis par centaines  … qui se ressèment partout … mais ils sont si légers qu’ils ne dérangent en rien
  
Puis il y a quelques oiseaux … quelques mésanges … les seules qui osent s’aventurer encore … et oui deux jolis
chats noirs (venus d’on ne sait où )  sont à l’affût …
  
 
Voilà mon petit déjeuner de ce matin … d’un dimanche … un dimanche matin presque comme les autres … !
 
 
 

 

 
DSC01994.JPG

viviane signature blog2jano' turquoise[1] 
 

… jamais sans vous …

 (j’y peux rien … j’adore cette chanson … !!! … et puis moi non plus je ne peux plus me passer de
vous … !!!)
  
  
  
  
Sans elle
                            
 (Gilbert Montagné)
 
 
Elle savait le secret
Des soirées d’ouragan
Elle avait les regrets
Des matinées d’enfant
Elle avait dans la tête
Une mélancolie
Qui chavirait les jours de fête

Elle avait la bohème
Dans le coeur dans la peau
Elle savait dire je t’aime
Mais pas avec des mots
Elle était l’insolence
Elle était la folie
Ça me rend fou lorsque j’y pense

(Refrain)
Elle vit sa vie, et moi dans mon silence
Je lui survis, passager de l’absence
Je chante et je ris sous le ciel
Est-ce que l’on peut vivre sans elle
Elle vit sa vie, et dans ma solitude
Je lui survis plutôt par habitude
Seuls mes rêves ont de ses nouvelles
Je ne peux pas vivre sans elle

Elle avait la façon
Pour parler d’un roman
Avait plus d’émotions
Que pour ses sentiments
Elle avait des violences
Des poussées de passion
Puis, soudain l’indifférence

J’imaginai ses yeux
Le ciel exactement
Et je pensais que Dieu
Avait eu du talent
Elle était délivrance
Elle était dérision
Ça me rend fou lorsque j’y pense

 
(Refrain)

 

 

 
viviane signature blog2jano' turquoise[1]

 

 

 

 

 

… mon quotidien …

 
 
 
Mon quotidien c’est mes visites à l’hôpital …
 … je pense à vous … même si vous ne me voyez pas …
 
… vous me manquez  !
 

 

 

 

 

 

 

23009263_Hpitalrasme.jpg           (hôpital Erasme – Université Libre de
Bruxelles)                                                            
  Henri Broedders                   

 

                                                 

 

 

 

 

 

viviane signature blog2jano' turquoise[1]

 

… une pensée de moi pour toi …

Un autre chanteur que ma maman aime beaucoup (mes zoreilles de petite fille s’en souviennent !!!)
Tu connais certainement “les bonbons” mais connais-tu cette autre version … “les bonbons 67” … c’est succulent !
LES BONBONS 67

Je viens rechercher mes bonbons
Vois-tu Germaine j’ai eu trop mal
Quand tu m’as fait cette réflexion
Au sujet de mes cheveux longs
C’est la rupture bête et brutale
Je viens rechercher mes bonbons

Maintenant je suis un autre garçon
J’habite à l’hôtel George-V
J’ai perdu l’accent bruxellois
D’ailleurs plus personne n’a cet accent-là
Sauf Brel à la télévision
Je viens rechercher mes bonbons

Quand père m’agace moi
Je lui fais zop
Je traite ma mère de névropathe
Faut dire que père est vachement bath
Alors que mère est un peu snob
Mais enfin tout ça hein c’est le conflit des générations
Je viens rechercher mes bonbons

Et tous les samedis soir que je peux
Germaine j’écoute pousser mes cheveux
Je fais “glouglou” je fais “miam miam”
Je défile criant “Paix au Vietnam”
Parce qu’enfin enfin donc j’ai mes opinions
Je viens rechercher mes bonbons

Oh mais ça c’est votre jeune frère Mademoiselle Germaine
C’est celui qu’est flamingant
Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c’est périssable
Puis les bonbons c’est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons
Je vous ai apporté des bonbons.

Papillon 1
Ce petit mot pour vous dire que j’apprécie chacun de vos messages … ils me touchent beaucoup …
Je suis à Bruxelles où je vais passer quelques jours auprès de ma maman, mais aussi pour épauler mon papa qui en a bien
besoin lui aussi …
 … je ne peux passer sur vos blogs pour le moment, mais je pense à vous , dès que je le pourrai, je viendrai vous
rendre visite … promis …  !!!
 
Portez-vous bien et passez un bon week-end !
 
 
 
DSC01225
 
 
 
 viviane signature blog2jano' turquoise[1]
 
 

… j’vide mon sac !

 
(j’la connaissais pas c’te chanson … et j’l’aime bien … tu veux les paroles ? … les voici … )
 
 
En cherchant les clés d’ l’auto
J’ai fouillé comme un salaud
Dans ton sac
J’ai mis un sacré boxon
J’ai tout chamboulé dans ton
Bric-à-brac
C’est pas des plus élégants
Ca r’ssemble à un mauvais plan
Une arnaque
J’ voulais connaitre tes secrets
Au risque de me manger
Quelques claques

J’ai découvert des trésors
Qui m’ont fait t’aimer encore
Un peu plus
J’ suis resté émerveillé
D’vant un beau carnet d’ tickets
D’autobus

Un mouchoir tout bien plié
Qui t’a jamais vu pleurer
Ou si peu
P’t être que j’ suis si mauvais mec
Qu’ j’ai rendu ton coeur tout sec
Pis tes yeux

J’ t’ai piqué un Stimorol
Ca a un vieux goût d’ pétrole
Mais c’est good
J’aime bien ça les bonbons bleus
Pis ça change du vert pisseux
D’Hollywood

Et j’ai pas touché tes clopes
Tes Rothman j’ te les boycote
Sauvagement
Le tabac sur-africain
Ca pollue aussi les mains
J’ me comprends

En farfouillant de plus belle
Dans ton délicieux bordel
J’ai trouvé
Accroché avec un trombone
Une p’tite carte, un téléphone
Griffoné

J’ai failli app’ler pour voir
Si j’ tombais sur un grand noir
Culturiste
J’ai pas osé
J’ai eu peur de déranger ton coiffeur
Ton dentiste

Bah voyons tu t’emmerdes pas
C’est toi qu’a cette photo là
Je l’adore
C’est la seule que j’ai d’ nous trois
Pis d’ mon chien qu’était à moi
mais qui est mort

J’ pouvais la chercher longtemps
Planquée sous ta paire de gants
Au milieu
D’ tes crayons à maquillage
Ta collec’ de coquillages
Merveilleux

Ton agenda Filofax
Il a dû t’ coûter un max
J’en rigole
Tes copines ont toutes le même
Mais il est joli quand même
Ma parole

V’là ton beau stylo doré
Il s’appelle “revient”, je l’ connais
Pis pas loin
Une souris blanche égarée
Pour les s’maines d’amour fériés
Tin tin tin

Faire le sac des dames c’est moches
Si tu veux tu m’ fais les poches
Pour t’ venger
Mais t’y trouv’ras presque rien
L’ plus souvent y’a qu’ mes deux poings
Bien serrés

Si j’ les ouvre y’ a tout l’amour
Que j’ai pour toi d’puis toujours
Qui s’envole
Alors j’ les garde bien fermés
Comme ça j’ garde aussi les clés
D’ la bagnole

 
 
 
 
 
 
 
 
Le jour où j’ai trouvé le compagnon idéal …
  
  
 
Dès que j’l’ai vu j’ai su qu’c’était lui. J’avais beau regarder les autres, inexorablement mes yeux revenaient se
poser sur lui … j’le trouvais tellement beau (ouais, même sensuel et sexy, mais ça ça s’explique pas !) J’ai craqué, je l’ai pris, je l’ai touché, caressé, je l’ai posé sur moi … j’l’ai
adopté … il sera à MOI !!! C’est le compagnon idéal, l’amant parfait … toujours fidèle, jamais il ne me déçoit, ne ment pas, ne râle jamais …
 
 
Hé oui, ça s’appelle le coup de foudre ! Et ce coup de foudre j’l’ai eu pour …
 
 
MON SAC !!!
  
 
 
DSC00771.JPG

 

 

 

Hé ouais … mon sac à main … !!! … un peu mon petit monde à moi ! Presque toutes les femmes en ont un … un gros,
un petit, un mou, un dur … mais toujours un namouuuuur de sac !  

 

Aujourd’hui j’ai décidé de faire un truc que je fais jamais … paske si y’a bien un truc que je déteste, c’est qu’on fouille
dans MON sac ! … et bien pour toi … et rien que pour toi hein ! … ben j’vais l’vider … j’vais te montrer ce qu’il contient … Oh rien de bien secret, rien d’extraordinaire non plus …
juste le contenu de MON sac !

 

Alors il parait que le sac est révélateur de notre personnalité … (oups !) … je te dis tout de suite, ça c’est tout
à fait  faux … dans mon sac c’est complètement bordélique, alors que tout le monde sait bien que je suis la femme la plus “organisée” du monde !!! (j’t’interdis de rire toi là-bas …
naaan mais, j’te vois qu’est ce que tu crois !)
 Et
pourquoi c’est le foutoir dans mon sac ? Ben c’est pas compliqué, comment tu veux que ce soit autrement ? t’as vu tous les allers et retours, tous les va et vient, et vas y que j’entre, que
je sorte, que je re-rentre etc … (ben voui ça s’passe comme ça aussi dans un sac … espèce de pervers !)

 

Alors, tu veux voir ? … tu viens fouiller ? … voilà … je vide …

 

DSC00780.JPG

 

 

 … tu vois … rien de bien méchant … rien de croustillant non plus … (nan mais j’ai droit aussi à
mes petits secrets quand même … !!!)

 

Alors j’te fais l’détail si tu veux … j’te l’fais en vrac … ben voui comme c’est dedans … pask’il y a
beau y avoir des poches à l’intérieur, ça veut jamais retourner au bon endroit !

 

Donc je disais en vrac :

 

– des chewing gum (j’adore machouiller !)

– des lingettes (c’est toujours utile, pour les lunettes, les mains, les portables …)

– des mouchoirs (pour mes sniffff !)

– des tickets de caisse et de CB (que j’accumule, accumule, accumule pour finir par tout jeter en bloc
!)

– 1 étui à cartes diverses (c’est fou c’qu’on peut t’refiler comme cartes !)

– 1 stylo, 2 stylos, 3 stylos, 4 stylos  ! (ben voui, j’ai une tendresse particulière pour les stylos
!)

– 1 mini déo (aukazou …)

– des médocs (doivent être périmés de chez périmé !)

– 1 bon de réduc dans ma parfumerie préférée (j’résiste jamais !)

– 1 portable

– 1 autre portable (ben quoi ? j’ai pas encore réussi à transférer mon répertoire … donc …)

– 1 mètre enrouleur (y’a toujours quelque chose à mesurer non ?)

– des clés, encore des clés

– 1 commande pour le portail

– 1 peigne (même si mes doigts font très bien l’affaire !)

– 1 chéquier

– les papiers de ma voiture

– 1 ordonnance (même que si j’me magne pas elle sera périmée elle aussi !)

– 1 agenda (qui me sert presque plus … because avec les portables t’as tout ce qu’il te faut !)

– mon passeport

– 1 porte monnaie (qui va explosé … et pas forcément à cause de la monnaie !)

– des papiers divers (perso !)

– mon permis de conduire (ouais ouais j’en ai encore un !!! )

– 1 trousse de maquillage (naaan pas grand chose … j’ai une beauté naturelle moi !!!)

– de la monnaie

– 1 bouquin

– 1 paire de lunettes de rechange (suis miro si j’les ai pas !)

– 1, 2, 3 clés USB (ça peut toujours servir !) 

 

 

Voilà … mon sac n’a (presque) plus de secrets pour toi …

 

 

Perso j’en change pas souvent, je lui suis fidèle jusqu’à ce qu’un jour, un jeune, beau et flamboyant attire
mon regard et … c’est la rupture, je le délaisse, l’abandonne, mais jamais ne le donne … j’peux pas … il m’a rendu tant de services … Nous nous sommes tant aimés que je ne peux me
résoudre à m’en débarrasser !

 

Cet article, juste pour m’amuser un peu  … la prochaine fois j’essayerai de te faire un article sérieux
… un vrai article !!!  (comment tu me crois pas ??? … t’as pas tort !!!)

 

 

 

 

 

viviane signature blog2jano' turquoise[1]